Histoire - 1852 -  Crinoline

1852 - Crinoline

Le succès le plus emblématique est ailleurs, loin des produits vendus chez  des dépositaires déjà fidèles. Il vient de la mode parisienne qui habille les  élégantes de l’Empire. En 1850, les femmes s’entichent de la crinoline : Après  les jupons superposés, la robe s’évase et s’arrondit sur des arceaux d’osier,  devenus des brins de métal aussi fins que légers.

 

La crinoline se transforme en cage d’acier, pesant 200 à 400 grammes,  composée de rubans métalliques reliés par de petits ressorts. En 1852,  Peugeot en fabrique tous les éléments. Valentigney produit 25 000 crinolines  par mois, soit un millier par jour.

 

Le passage au corset se fait sans mal puisque ce dernier se construit autour  de buscs et de baleines similaires à ceux de la crinoline. En 1866,  Valentigney  usine 6 000 corsets par jour. De la scie au corset, Peugeot équipe toutes les clientèles.